Archive pour décembre 2014

Joyeux Noël !

image_bonne_anneeToute l’équipe d’HANDISTAR  vous souhaite de très belles fêtes de fin d’année.

 

Un très Joyeux Noël.

 

Nous nous retrouverons très bientôt en 2015 pour de nouvelles aventures!

Handicap : des normes d’accessibilité allégées

Lu dans Ouest France

Crédit photo : Ouest France

Crédit photo : Ouest France

Un arrêté, paru au Journal officiel samedi, allège certaines normes d’accessibilité aux handicapés pour les hôtels, commerces et parkings.

 

Ils ne sont plus tenus de respecter certaines normes dans les étages non accessibles par ascenseur ou “dès lors que l’accès au bâtiment ne permet pas à une personne en fauteuil roulant de le franchir “, en raison de la topographie (rue en très forte pente).

 

 

Cet arrêté introduit aussi une certaine souplesse concernant les largeurs de passage entre des allées de circulation principale menant aux cabines d’essayage (1,20 m au lieu de 1,40 m), ou les hauteurs de marche (17 cm au lieu de 16 cm).

La Fondation SNCF récompense des initiatives

Lu dans Ouest France

Crédit photos : Ouest France

Crédit photos : Ouest France

Mercredi, à Rennes, 33 associations bretonnes ont été récompensées par les prix Fondation SNCF. Dont l’Adec, Maison du théâtre amateur de Rennes.

Mercredi 11 décembre, l’Adec – Maison du théâtre amateur, à Rennes – est en ébullition. Lauréate de la Fondation SNCF, elle accueille également la remise des prix. « C’est une première que d’être reçu par un lauréat », s’exclame Sylvie Mousset, responsable régionale de la Fondation. Dans la salle du théâtre, les représentants des trente-trois associations bretonnes, récompensées par un total de 83 400 €, se voient décerner les prix en plusieurs catégories.

 

La première, les « Coups de coeur solidaires », revient à des projets associatifs portés par les agents SNCF, à l’instar de Philippe Fontmorin et les Autos du coeur. « Le but de l’association,raconte cet ancien cheminot, est de récupérer les anciennes voitures, les passer au garage, puis elles sont distribuées par un service social. »

 

C’est également à ce titre que l’association Enjeux d’enfants est montée sur scène. « Nous accompagnons des enfants auprès de leurs parents incarcérés, confie Marine Boudier, directrice d’Enjeux d’enfants. On essaye de rendre ce moment le moins anxiogène possible et on meuble les parloirs pour cela. »

 

Dans la catégorie « Entre les lignes », nous retrouvons, parmi les lauréats, l’Adec et son projet, Huit Portraits de famille radiophoniques Réunissant une classe de CM2 de l’école rennaise de l’Ille, des adultes et des retraités autour de l’auteur de théâtre Ronan Mancec. Ce feuilleton lie plusieurs générations au micro de Canal B.

 

« C’était ludique, raconte l’auteur. Les enfants ont eu tout un parcours, au cours duquel ils ont découvert, par atelier, la bibliothèque et le théâtre. Et tout ça a donné lieu à au CD. »

 

La lutte contre l’illettrisme est un des principaux axes de la Fondation SNCF. « On a aussi le «vivre ensemble » qui récompense des associations, portées ou non par des cheminots »,précise Sylvie Mousset »

 

Rêve de gosse se voit décerner un prix, dans le cadre du « Mécénat régional ». Jean-Luc Migaud, formateur TGV à la retraite, donne un exemple de ses actions : « On a eu des enfants de 9 à 17 ans, en fauteuil roulant, et on les a fait travailler sur le thème : J’ai rêvé d’un avion qui sauvait la mer et les marins. »

 

Enfin, la catégorie « Mécénat de compétences » récompense les agents qui ont pu apporter leur expertise à des projets solidaires et engagés.

Visite du tunelier et du chantier du métro

Affiche de promotion de la visite du chantier du métroDimanche 21 et lundi 22 décembre, Rennes Métropole organise des portes ouvertes afin de permettre aux habitants de découvrir le tunelier Elaine et de visiter le chantier de la prochaine ligne de métro.

 

Visites dimanche 21 décembre de 14h à 18h.

Visites lundi 22 décembre de 10 à 18h

 

Un service de navettes de bus gratuites est mis en place depuis l’arrêt Charles de Gaulles, avec un bus toutes les 10 minutes (premier départ à 13h45 dimanche et premier départ à 9h45 lundi).

 

Ces bus sont accessibles aux personnes à mobilité réduite, tout comme la visite du chantier.

Un fauteuil roulant intelligent testé à Rennes

Lu dans Ouest France – édition Rennes

Crédit photo : Ouest France

Crédit photo : Ouest France

Chercheurs, médecins et entrepreneurs rennais ont conjugé leurs talents pour rendre des fauteuils électriques très intelligents. Capables d’éviter des obstacles et de trouver la meilleure trajectoire.

Avez-vous déjà pris les commandes d’un fauteuil roulant électrique ? Sans doute que non. Bien que de plus en plus sophistiqués, ces engins ne sont pas si faciles que ça à « piloter ». Et encore moins lorsque l’on souffre d’un handicap vous privant d’une partie de votre champ de vision et d’une amplitude de mouvements très limités. Passer une porte étroite, entrer dans un ascenseur ou contourner un obstacle peut alors se révéler éprouvant.

 

C’est en tenant compte de ces différentes problématiques qu’est né le projet Handiviz. « C’est une solution d’assistance à la conduite et de pilotage de fauteuil roulant, explique Marie Babel, chercheuse en robotique à l’institut national des sciences appliquées (Insa) de Rennes. Nous avons mené ce travail collaboratif avec l’entreprise Ergovie, spécialisée dans le matériel pour personne à mobilité réduite, et le pôle de médecine physique et de réadaptation Saint-Hélier. » Un trio regroupant donc des chercheurs, des médecins et une entreprise pour une efficacité maximale et un véritable échange de savoirs.

« Le but était vraiment de concevoir un système au plus faible coût possible et qu’il soit facilement adaptable sur des fauteuils roulants existants, poursuit Marie Babel. Pas question, par exemple, d’utiliser des lasers qui sont très performants mais aussi très coûteux. »

 

Protection virtuelle déformable

Avec son collègue chercheur François Pasteau, Marie Babel va donc faire preuve de beaucoup d’ingéniosité. À défaut de lasers trop chers, elle a utilisé des capteurs à ultrasons et des petites caméras.« Le fauteuil, équipé de plusieurs capteurs, détecte alors tous les obstacles autour de lui. Grâce à un logiciel que nous avons développé, il va les contourner et le redirige vers la meilleure trajectoire. » Facile à expliquer mais complexe à réaliser. « En fait, nous créons une véritable protection virtuelle déformable autour du fauteuil, affirme Luc Le Pape d’Ergovie. Cette protection se déformera en évitant que le fauteuil touche lui-même un obstacle. »

 

Autre avantage et non des moindres : « Grâce à ce système, des personnes handicapées qui ne pouvaient pas utiliser de fauteuils roulants pour des raisons de sécurité pourront y avoir accès »,précise le Dr Phillippe Galien. C’est très important pour leur autonomie mais aussi leur moral. » Hier, à la clinique Saint-Hélier, c’est une personne handicapée qui l’a testé avec succès et a pu parcourir, son problème, un parcours truffé d’obstacles. Sans l’aide informatisée, il n’aurait pas pu en venir à bout sans aide extérieure.

 

Un système qui devrait être commercialisé; Déjà de très nombreux fabricants de fauteuils roulants, français et étrangers s’y intéressent.

En France, entre 3,3 et 5 millions de personnes sont handicapées, dont 800 000 ont besoin d’un fauteuil roulant.

Téléthon : 82 millions de promesses de dons, mieux qu’en 2013 !

Lu sur Handicap.fr

Crédit photo : Handicap.fr

Crédit photo : Handicap.fr

Après 30 heures de direct sur les chaînes du service public, le compteur du Téléthon affichait 82.353.996 euros, a annoncé l’Association Française contre les Myopathies (AFM-Téléthon). En 2013, le Téléthon avait affiché 78,3 millions de promesses de dons à la fin des 30 heures de direct et récolté plus de 89 millions d’euros au final, la collecte finale étant généralement supérieure au compteur de fin d’émission.

 

Compteur à zéro : « On tremble ! »

Même si on espère toujours faire aussi bien, même si les Français nous ont chaque année montré qu’il étaient fidèle, on tremble toujours quand on met le compteur à zéro”, a commenté à l’AFP, ravie et soulagée, Laurence Tiennot-Herment, présidente de l’AFM-Téléthon. “Ce chiffre est exceptionnel, tout comme la générosité des Français, en cette période difficile”, a-t-elle ajouté, en se réjouissant de “l’adhésion de toute la population, sur tout le territoire, car partout il y avait une manifestation”. “Cela répond aussi à un besoin, car le Téléthon véhicule des valeurs positives, de rassemblement et de convivialité”, a-t-elle estimé.

 

Artistes et bénévoles

Le Téléthon, qui a mobilisé des dizaines de milliers de bénévoles partout en France, était cette année parrainé par Garou. Le plateau principal du Téléthon 2014 s’était installé face à la Tour Eiffel, avec comme maîtres de cérémonie Sophie Davant et Nagui. De nombreux animateurs et artistes se sont succédés à l’antenne, dont Johnny Hallyday, Nolwenn Leroy, Isabelle Boulay, Véronic Dicaire, Dany Brillant, Salvatore Adamo, Alain Souchon et Laurent Voulzy. Ils ponctuaient les témoignages des malades et de leur famille, qui racontaient leur combat quotidien face à la maladie. Cinq villes “ambassadrices” — Vannes, Metz, Perpignan, Marseille et Saint-François en Guadeloupe — avaient été choisies pour accueillir des “défis”.

 

Des résultats encourageants

Les dons aident à financer la recherche sur les maladies rares, un secteur en pleine effervescence où se sont multipliés cette année les essais de nouvelles thérapies, dont chacun peut coûter plusieurs millions d’euros. En plus de 300 programmes de recherche, l’association soutient cette année 31 essais thérapeutiques en cours ou en développement (thérapie génique ou cellulaire, etc) sur une vingtaine de maladies rares du sang, des muscles, du cerveau, du foie et de la vue. Parmi les résultats encourageants, des chercheurs ont réussi à redonner de la force musculaire à des chiens atteints de la myopathie de Duchenne, maladie rare d’origine génétique.

 

30 millions d’Européens concernés

“La France a été leader dans le domaine de la génétique et du diagnostic dans les années 1990” et faute de moyens, “ce n’est plus le cas et c’est dommage”, a déploré Laurence Tiennot-Herment. Elle plaide pour que la France se dote d’une grande plateforme nationale de séquençage à haut débit pour accélérer l’accès au diagnostic des malades. Depuis le premier Téléthon, l’AFM-Téléthon a investi plus d’un milliard d’euros dans la recherche contre les maladies rares. Plus de 30 millions de personnes souffrent de maladies rares en Europe — environ 8.000 connues — sur une population totale de 505 millions, selon une étude de l’Union européenne datant 2012, mais les médicaments couvrent moins de 5% d’entre elles.

Pariant sur l’intérêt des recherches sur les maladies rares pour aider aussi la recherche sur des maladies fréquentes, de plus en plus de grands groupes pharmaceutiques misent sur ce marché, qui selon le cabinet Alcimed, devrait croître de 7% par an pour atteindre 127 milliards de dollars en 2018. Les géants pharmaceutiques ont ainsi multiplié les rachats de petites sociétés de biotech, les plus actives dans ce domaine.

Conférence handicap : 70 assos pleines d’attentes !

Lu sur Handicap.fr

Crédit : Handicap.fr

Crédit : Handicap.fr

L’Élysée a prévenu : il n’y aura pas de grandes annonces lors de cette 3ème Conférence nationale du handicap (CNH) qui s’achève le 11 décembre 2014 mais plutôt des mesures concrètes sur des points précis qui concernent différents domaines de la politique du handicap. A la veille de ce rendez-vous qui a lieu tous les trois ans, 70 organisations se sont donc réunies au sein d’un « Comité d’entente des associations représentatives des personnes en situation de handicap » pour concocter un petit mémento à l’intention du Président de la République, rappel de leurs attentes communes sur les grandes orientations de sa politique du handicap. Espérant donner une « nouvelle impulsion à la construction d’une société inclusive » !

 

Des espoirs non satisfaits

En effet, de leur aveu « les personnes en situation de handicap s’interrogent, expriment leurs exigences légitimes d’aller plus loin, plus vite 10 ans après la loi de 2005. » Et le comité de constater que, « au cours des 4 forums régionaux, le gouvernement n’a pas répondu à leurs attentes et n’a, de surcroît, pas abordé les questions relatives à la compensation du handicap et à l’attribution des ressources, préoccupation pourtant essentielle dans leur quotidien ».

 

Autres sujets, autres attentes

D’autres sujets, d’autres attentes, et notamment sur : l’avancée en âge, la réforme de la santé, le parcours de vie des enfants dès le plus jeune âge, l’optimisation du service rendu par les MDPH et la question de l’inégalité de traitement d’un département à l’autre, mais aussi les conséquences des réformes territoriales. Par ailleurs, le comité estime qu’une « mobilisation sur la formation et l’emploi des personnes en situation de handicap est urgente ». De même, le moratoire sur le plan de création de places d’établissements et services d’aide par le travail (ESAT), pourtant lancé lors de la première Conférence nationale du handicap, « doit être levé ». Des suites également sont attendues pour faciliter la mise en œuvre des réponses d’accompagnement qui prennent en compte le projet de vie des personnes, sans obérer celui de leurs proches aidants.

 

Un cap lisible par tous ?

Enfin, le comité précise que « la réalisation d’une société universellement accessible impose des mesures supplémentaires pour permettre l’accès à tout pour tous » et que « la poursuite de la mise en œuvre de la loi du 11 février 2005 doit être affirmée avec force. » Message adressé à François Hollande et martelé à 70 voix pour que le Président de la République « définisse sa politique du handicap de manière transversale afin qu’elle soit réellement effective ». Le comité dit attendre plus que jamais des « affirmations claires et l’engagement d’un cap lisible par tous ». Sachant qu’une couche sera certainement remise dans moins de deux mois, à l’occasion du dixième anniversaire de la loi handicap du 11 février 2015, que l’on pressent d’ores-et-déjà intense !

Sorties cinéma : vos séances de la semaine en audiodescription et en VFST au Gaumont

Affiche du film PaddingtonVoici la liste des séances en audiodescription et en VFST pour la semaine du mercredi 10 au mardi 16 décembre 2014 au Gaumont de Rennes.

 

HUNGER GAMES LA REVOLTE part 1 VF – durée 2h03

Tous les jours en AUDIO à 11h00 – 13h45 – 16h15 – 18h45 – 21h15

(Pas de séance à 11h00 dimanche et mardi)

 

LA FRENCH – durée 2h17

Tous les jours en VFST + AUDIO à 13h25 (sauf dimanche)

 

LES HERITIERS – durée 1h45

Tous les jours en AUDIO à 11h00  – 15h45 – 20h00 – 22h15 et en VFST à 13h15

Pas de séance à 11h mardi

 

LA PROCHAINE FOIS JE VISERAI LE CŒUR – durée 1h52

Tous les jours en AUDIO à 11h00  – 18h25

Pas de séance à 11h mardi

 

PADDINGTON – durée 1h35

Tous les jours en AUDIO à 11h00) – 13h15 – 14h15 – 15h45 – 18h00 – 19h00

Pas de séance à 11h mardi

 

LE PERE NOEL – durée 1h25

Tous les jour en AUDIO à 11h00  – 14h00 – 16h00 – 20h05 – 22h30 et en VFST + AUDIO à 17h55

Pas de séance à 11h mardi

 

Pour rappel :
Si vous allez voir un film en audiodescription au Gaumont, pensez à demander un casque en achetant votre billet.
Si vous êtes titulaire de la carte d’invalidité comportant la mention « besoin d’accompagnement », l’entrée est gratuite pour la personne qui vous accompagne.
En prenant vos billets et casque, n’hésitez pas à vous faire confirmer que le film que vous allez voir est bien projeté en version audio-décrite.

 

Attention :
Les séances ne débutent généralement pas, par le film, mais par des bandes annonces et publicités. Ajouter 20 à 25 mn à la durée indiquée, pour les personnes qui prennent un transport avec HANDISTAR.

Un livre-témoignage sur la maternité et la parentalité des personnes en situation de handicap

Image de la couverture du livre Un parfum de victoireDix ans après la loi du 11 février 2005 « pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées », qu’en est-il de ce droit fondamental : donner la vie ?

Dans ce nouvel ouvrage “Un parfum de victoire”, les intéressés prennent la parole. Mères ou pères, jeunes ou grand-parents, souffrant de handicaps moteur, sensoriel ou encore intellectuel, Richard, Christine, Fatima et Nicolas, Julien et Camille, Antoine et Maëva, Sylvie, Sandrine, Magali, Thérèse, Nathalie, Félicie et Bastien, Maëla… témoignent de leur combat, de leurs souffrances et de leurs bonheurs, de leur capacité à avoir et à élever des enfants dans une société chargée encore de tabous. Des tabous que la Britannique Alison Lapper, mère et artiste, fait exploser en fin d’ouvrage…

 

Un parfum de victoire est né d’une rencontre, un jour, entre une jeune maman aveugle désireuse d’avoir un enfant et d’une collaboratrice du webmagazine histoiresordinaires.fr par ailleurs engagée dans la défense des droits des femmes. La rédaction d’histoiresordinaires.fr a entrepris alors ces reportages conformes totalement à son projet éditorial : donner la parole aux citoyens ordinaires et étonnants engagés dans leur milieu.
Pour le lancement de ce livre, rencontre avec les auteurs lors d’une soirée à la MIR (Rennes) à 18h. Une rencontre à l’Espace Ouest-France est également programmée en décembre.

 

Dans le prolongement de la sortie du livre, une rencontre-débat sur le thème “Avoir un enfant quand on est en situation de handicap” est proposée à mercredi 17 décembre à 18h30 à l’espace Ouest France (38 rue du Pré Botté à Rennes).
Entrée libre dans la limite des places disponibles.

 

Un Parfum de victoire
154 pages – DVD : 2 h / 10 € editions@histoiresordinaires.fr
Contact presse: Marie-Anne Divet tél. 06 33 51 20 15

www.histoiresordinaires.fr

Les photos et la video de la Cérémonie de remise des Trophées sont disponibles !

C’ePhoto des lauréats, organisateurs et partenaires des Trophées HANDISTAR 2014st à la CCI de Rennes devant plus de 150 personnes qu’ont été décernés jeudi 13 novembre dernier les « Trophées HANDISTAR – l’accessibilité pour tous » face à un public composé de clients d’HANDISTAR, de commerçants et de représentants d’associations de personnes en situation de handicap.

Avec 105 commerces candidats cette année, le record d’inscrits, toutes éditions confondues, a été battu, preuve que la question de l’accessibilité provoque un réel intérêt chez les commerçants.

 

L’intégralité de la soirée est visionnable ci-dessous (ou sur la WebTV des Trophées HANDISTAR via ce lien) :

 

 

Vous pouvez également consulter les photos de la Cérémonie ici

ChargementChargement


  • Le Star
  • Handistar.fr
  • Partenaires Services
  • Défi RH
  • Handi-occasion.com
  • Handimap.org
  • Services transports PMR en France
  • Partenaires Associatifs
  • AVH
  • APF
  • Collectif Handicap 35
  • Partenaires Institutionnels
  • Rennes Métropole
  • Keolis