« Tourisme et handicap » : un label qui ouvre de nouvelles portes

Photo de kharim khan devant l'entrée accessible du Château d'ApignéL’été approche ! C’est le moment de préparer ses vacances. Mais trouver des hébergements et des sites touristiques accessibles aux personnes en situation de handicap n’est pas toujours chose aisée.

 

C’est pourquoi l’association Tourisme et Handicap a mis en place un label du même nom afin de mettre en avant les structures touristiques pouvant accueillir les personnes en situation de handicap.
La délivrance de ce label se fait selon un cahier des charges très strict qui se base sur des critères d’accessibilité à la fois obligatoires et recommandés. Le label est attribué pour 5 ans et n’est ensuite renouvelé qu’après un contrôle du niveau d’accessibilité et de qualité des structures.
Chaque site labellisé est classé par des pictogrammes en fonction des handicaps qu’il peut accueillir : handicap moteur, handicap mental, handicap auditif et handicap visuel.

 

En Bretagne, pour plus de facilité dans la recherche des lieux accessibles, le Comité Régional du Tourisme a mis en place un site Internet, handi.tourismebretagne.com, afin de référencer tous les sites et hébergements touristiques bretons accessibles.
Sur Rennes Métropole, plusieurs structures ont obtenu le label Tourisme et Handicap. On retrouve ainsi La Maison du Tourisme et du Livre à Bécherel ainsi que les Champs Libres et son café à Rennes.

 

« Je veux accueillir tout le monde dans nos murs »

 

Le Château d’Apigné qui, rappelons-le, a obtenu le Prix Spécial du Jury lors des Trophées HANDISTAR 2014, est également labellisé Tourisme et Handicap.
De quoi profiter de ce bel établissement classique domicilié au Rheu, ne serait-ce qu’en empruntant cette allée aménagée. Le propriétaire, Karim Khan, a tenu à la faire installer à l’arrière du château en remplacement des marches existantes : « un très bon exemple de ce qu’il faut faire, signale le directeur. Depuis notre labellisation obtenue courant 2012, nous avons accueilli des personnes en situation de handicap et je peux dire que leur vie en a été grandement facilitée. Qu’il s’agisse de développer l’accessibilité des salles de bain ou de faciliter les déplacements en les rendant plus fluides, ce qui est important, c’est que la vie de tout le monde s’en trouve améliorée, les personnes âgées comme toute autre en situation momentanée de handicap… mais aussi le personnel.
Cette labellisation est un formidable outil de management. En imprimant à nos salariés cette sensibilité, c’est tout un
regard qui change en interne. Tant pis si l’obtention de cette labellisation est un peu contraignante, surtout pour les bâtiments anciens ! Personnellement, j’ai coutume de dire que notre château ne nous « appartient » pas : nous n’en sommes que les détenteurs provisoires. Il doit au contraire appartenir à tous les gens qui s’y rendent. Je veux accueillir tout le monde dans nos murs, indépendamment de sa couleur de peau, de sa confession ou de ses capacités. »

 

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.