Zanzan  pense aux malvoyants et aux malentendants

Un festival culturel accessible à tous. Fort de ce credo, Zanzan se positionne comme un Festival de cinéma et d’arts de la différence. Sa 6ème édition se tient à Rennes du 8 au 12 mars et n’oublie aucun public.

« Les séances de cinéma sont proposées en audiodescription pour les aveugles », insiste Philippe Thomas, organisateur du festival, réalisateur et infirme moteur cérébral. « Elle sont aussi sous-titrée pour les sourds et les malentendants. »
De leur côté, les concerts sont équipés de deux colonnes vibrantes: directement branchées sur la sono, elles vibrent au son des basses et de la batterie. Enfin, lors de tables rondes, les échanges seront sur-titrés ou encore traduits en langue des signes. De quoi en juger : programmation et animation, le handicap est au coeur de Zanzan.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.