« J’ai choisi Rennes Métropole »

photo de une 2« Rejoindre une grande métropole était un atout pour nous. Le choix de Rennes Métropole s’est fait notamment en raison de ses transports » indique le père de Cyril, jeune homme de 22 ans atteint d’une maladie génétique rare. L’occasion de rappeler que l’agglomération est particulièrement attractive du fait de sa qualité de vie pour les personnes en situation de handicap.

 

Revenue sur la métropole rennaise où elle avait déjà résidé dans les années 80 jusqu’en 2009, Mme L.* demeure quant à elle aujourd’hui à Acigné. Très active, cette mère de famille s’investit dans sa commune au sein du CCAS et dans des associations en tant que bénévole à l’APF entre autres.
Elle a toujours eu recours à HANDISTAR pour tous ses déplacements : « emmener mes enfants à l’école ou à leurs rendez-vous médicaux quand ils étaient petits… En fauteuil, j’ai toujours tout fait avec eux. Et aujourd’hui qu’ils sont adultes, en tant que femme, je continue à faire appel à HANDISTAR, qu’il s’agisse de faire mes courses ou de me rendre à mes rendez-vous ou obligations.

 

Pour leur part, Cyril et sa famille ont emménagé il y a un an à Saint-Jacques-de-la-Lande, au nom de multiples choix : choix professionnel, choix d’un nouveau mode d’habitat et choix pour les transports. La famille s’est installée en rez-de-chaussée dans deux appartements reliés qu’elle a fait aménager. Ceci permet à Cyril de bénéficier de son studio pour plus d’autonomie.
Autre commodité réelle : en habitant à quelques mètres seulement du Pôle Santé « La Colombelle », la famille n’a plus à s’organiser pour assurer les déplacements de Cyril pour ses soins (kinésithérapeute, ergothérapeute…).

Les parents de Cyril complètent : « Notre fils affiche pleins de projets pour cette rentrée. Il veut se mettre à la peinture, écouter de la musique et rencontrer d’autres jeunes. Ce qui nous plaît ici, c’est que nous allons pouvoir nous appuyer sur HANDISTAR. Cyril est très fatigable. Or, avec HANDISTAR, nous pouvons réserver le matin pour l’après-midi si telle est son envie. »

 

Gilles Dreuslin, Responsable du Pôle Dispositif de Solidarité lié au logement à la Métropole explique que : « depuis 2005, 600 ménages directement touchés par le handicap moteur ont pu bénéficier d’un logement social de notre parc avec des aménagements et des adaptations dédiés : domotique avancée, ouverture/fermeture automatique des fenêtres, douches à l’italienne… ».

 

Gilles Dreuslin ajoute : « Rennes Métropole s’est toujours attachée à répondre aux besoins de logements adaptés pour les personnes en situation de handicap et notamment celles en fauteuil roulant ».
« Cette démarche est bien calée depuis plusieurs années et notre dispositif s’appuie sur de nombreux acteurs et partenaires concernés dont les bailleurs sociaux et les associations dédiées comme le Collectif Handicap 35. »

 

* Le témoin ne souhaite communiquer que ses initiales

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.