Rappel : La règle du « Moins 10 / Plus 10 », une souplesse pour le bien de tous

Photo d'Olivier FabreIngénieur chez Orange, Olivier Fabre, 36 ans a recours à HANDISTAR depuis 1999.

« C’est la règle du jeu. On la connaît. Par exemple, certains jours je finis à 18h, je vais donc plutôt demander 18h10 – pour ne pas prendre le risque que le conducteur se présente à 17h50 – mais il peut aussi arriver à 18h20. Cela dit, les horaires sont généralement bien tenus. Je dois tout de même intégrer la règle du  » -10 / +10  » au moment de la réservation. Cela demande de la souplesse mais cela permet de proposer plus de transport à tous.
Toujours en mouvement, Olivier a pu juger de ce qui se faisait ailleurs en France : « Montpellier, Bordeaux, Paris : même si le niveau global augmente, le service HANDISTAR, c’est indéniable, reste toujours en avance sur bien d’autres villes. »

 

Photo de GaetanGaëtan, Conducteur-accompagnateur

« C’est avant tout un ajustement pour faire face aux aléas d’un déplacement comme une route barrée, des désagréments sur la chaussée… précise Gaëtan, conducteur-accompagnateur depuis 10 ans.
Nous disposons ainsi d’une fourchette qui n’a rien à voir avec un retard.
Mais il faut parfois faire preuve de pédagogie auprès de certains usagers et leur expliquer que cette souplesse est un outil indispensable pour le bien de tous.
Chaque client qui se tient prêt en avance contribue à la bonne ponctualité du service et donc à leur propre satisfaction. »

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.