Assurance expatrié : comment ça marche ?

A l’extérieur, les soins médicaux coûtent une fortune. C’est la raison pour laquelle il est fortement recommandé de souscrire à une bonne assurance. Pour les expatriés, il faudra une police spéciale complémentaire de la caisse des Français de l’étranger (CFE)

La caisse des Français de l’étranger prend la relève

Vous pouvez quitter l’Hexagone avec plusieurs régimes possibles. Celui de l’expatrié vous place d’office sous la protection de la Caisse des Français de l’étranger. C’est l’équivalent local de la Sécurité Sociale dans les pays où cette couverture universelle s’arrête. Les garanties sont pratiquement les mêmes qu’en France. L’administration rembourse les dépenses sanitaires selon une grille des plafonnements. Pour bénéficier de cette aide, il faudra régler une cotisation mensuelle calculée sur le revenu.

Parce qu’il faudra souscrire à une assurance complémentaire pour expatriés

Puisque le plafonnement des remboursements de la CFE atteint à peine 50 % des dépenses, il vaut mieux souscrire à une assurance expatrié. Cette police verse l’autre moitié du prix de la consultation. Elle couvre également les frais d’hospitalisation, les honoraires de spécialistes ainsi que les soins qualifiés de confort tel que l’orthodontie. Les accidents professionnels ou dus à la pratique d’un sport sont inclus. Auprès des meilleures compagnies, tout retour anticipé en France, la responsabilité civile ainsi que le rapatriement sont couverts.

Les conditions restent relativement souples et négociables

La plupart des assurances proposant un contrat pour expatriés exigent à ce que le souscripteur n’excède pas les 65 ans. La cotisation baisse si la personne est dans la trentaine et a une bonne santé relative. La pratique d’un sport extrême ou de niveau professionnel peut aussi être discutable. Tout français titulaire d’une carte de la CFE peut adhérer à une assurance complémentaire. Auparavant, il doit avoir eu une résidence en Métropole, dans l’Union européenne ou bien dans les territoires d’outre-mer. Les papiers sont à signer avant l’embarquement pour l’étranger.