Les maladies qui peuvent toucher les femmes enceintes

La grossesse est une période exceptionnelle dans la vie d’une femme. Ne dit-on pas qu’elle attend un heureux événement ? Bien sûr, souvent, la grossesse peut parfois s’accompagner de nausées et de vomissements mais, ces malaises ne durent que le premier trimestre, bien qu’ils puissent perdurer jusqu’à l’accouchement dans certains cas. Ce à quoi il faut faire surtout attention, ce sont ces maladies qui peuvent frapper les femmes enceintes, dont la toxoplasmose.

Les maladies susceptibles de sévir pendant la grossesse

Il s’agit d’une maladie parasitaire qui se traduit par une légère fièvre, une légère fatigue ou des ganglions au cou. Il arrive que la toxoplasmose n’ait pas de manifestation apparente. C’est la sérologie qui va révéler sa présence ou non et le cas échéant et si la femme n’est pas immunisée, cette maladie peut traverser le placenta et exposer le fœtus à la mort. Pour se protéger, il faut prendre l’habitude de se laver les mains régulièrement, de ne manger que de la viande bien cuite, d’éviter la charcuterie et les mollusques crus, de bien laver les aliments crus et les surfaces de travail en cuisine ainsi que tous les ustensiles de cuisine et de maintenir la litière du chat bien propre jour après jour.

La rubéole rôde et peut frapper…

La rubéole est une maladie des enfants mais qui peut être présente dans l’air et se transmettre au fœtus. Ses conséquences peuvent être graves puisqu’elle entraîne un retard de croissance, la surdité, la paralysie des membres, des malformations cardiaques, des problèmes de vue, des troubles du développement du cerveau et d’autres lésions encore. Toute femme doit subir une sérologie de la rubéole en début de grossesse. Une femme enceinte peut, ou non, présenter les symptômes suivants : ganglions, fièvre, éruption cutanées sur le thorax et le visage, maux de gorge et de tête.

…de même que la varicelle

Maladie infantile, la varicelle n’est pas grave, pendant l’enfance, non pendant la grossesse. Et c’est le fœtus la première victime : lésions neurologiques, malformations plus ou moins graves, retard de croissance intra-utérin, etc. Et si la femme enceinte contracte la varicelle lorsque la grossesse est presque à terme, cela peut provoquer des problèmes pulmonaires graves pour le nourrisson. Le risque de mortalité est de 20 à 30 % en cas de contamination de varicelle. La vaccination reste le meilleur moyen de se protéger de cette maladie, et la femme enceinte doit se tenir éloignée d’une personne contaminée.

Les infections urinaires et la listériose

Du fait que les défenses immunitaires baissent et que l’urètre se dilate durant la grossesse, le système urinaire est donc vulnérable et l’urètre particulièrement devient plus perméable, permettant aux germes de remonter facilement vers la vessie. Celle-ci perd également sa tonicité durant la grossesse et ne se vide plus complètement, aussi, un reste d’urine y stagne et les microbes s’y développent à loisir. Quant à la listériose, elle est plutôt rare, mais si une femme la contracte, elle peut perdre son bébé, accoucher prématurément, avoir un bébé porteur d’infections.