Couvertures médicales : Tout savoir sur les plafonds de remboursement ?

Voilà quelques années que les particuliers doivent faire avec le plafonnement des couvertures médicales. Cette initiative a été prise par les autorités dans le but de limiter les abus et la surfacturation pratiquée par les médecins. Et pourtant, il s’avère que ce sont les patients qui en ont payé les pots cassés. Retrouvez ici toutes les informations nécessaires sur le plafond de remboursement médical.

Pourquoi un seuil de remboursement ?

La mauvaise pratique des médecins traitants n’a rien de nouveau. Sous prétexte que les assureurs payent les frais médicaux, non seulement ils donnent des ordonnances exorbitantes, mais facturent aussi leur prestation en heures supplémentaires. Une situation qui a récemment alerté les autorités en place. Dans le but de limiter ces pratiques, on a donc pensé à limiter le niveau de prise en charge sociale, pensant que leur professionnalisme prendrait le dessus.

Une prise en charge variée

La prise en charge varie d’un cas à un autre. Tout dépend surtout de la gravité des blessures et la facture donnée la fin des soins. Mais au maximum, les particuliers ne peuvent plus espérer un remboursement de plus de 80 % de leur frais, et ce, même d’hospitalisation.
Pour les petites consultations de routine, les prises en charge sont presque insignifiantes. Par contre, si vous comptez faire une intervention lourde, les assureurs peuvent faire quelques efforts, dans la limite des possibilités accordées par la loi bien évidemment.

Exclusion de garanties sur les traitements expérimentaux

Outre la phytothérapie et les autres approches médicales qui ne sont pas prises en charge actuellement, il est aussi des dépenses de santé qui ne sont pas considérées par les assurances. C’est le cas justement des traitements expérimentaux.
Vous devez savoir que les traitements expérimentaux proposés par les médecins en cas de maladie grave ne sont pas prise en charge par l’assurance, sauf stipulation expresse dans le contrat d’assurance. Ce genre de cas n’est pas cependant automatique; pour en bénéficier, il faudrait donc négocier avec son assureur.
Malheureusement pour certains patients, les traitements expérimentaux sont les seules chances de survie et l’inscription à ce genre de soin dépasse l’entendement, plusieurs centaines de milliers d’euros pour quelques mois de soins, qui peuvent ou non être satisfaisants. Ce peut être des traitements contre le Cancer, le SIDA, l’Alzheimer et d’autres maladies dégénératives.