Les secrets de grand-mère pour évincer la grippe

Fièvre, éternuements, maux de tête, frissons, la grippe est une maladie que l’on connait par cœur. Souvent, elle attaque ses premières victimes en début de saison froide et se répand rapidement sans crier gare. Causée par le virus Influenza, de type A, B ou C, la grippe peut être mortelle ou bénigne. La récurrence de cette maladie nous a habituée à la prise d’antibiotiques. Pourtant la résistance des germes peut rendre la thérapie inefficace. Heureusement, la médecine traditionnelle possède également des remèdes puissants contre la grippe. Passons-les en revue.

Les poivrons rouges

En 1918, l’invasion de la grippe espagnole a fait souffrir des milliers d’Américains. Cela a fortement contribué à la révolution de la médecine traditionnelle. A cette époque, la médecine scientifique n’avait pas encore eu de vaccin ni de médicaments efficaces pour lutter contre ce fléau. Le virus s’est affaibli au moment ou les Nord-américains ont eu l’idée de faire évaporer l’infusion de poivrons rouges dans leurs maisons en laissant les portes closes.

Le verre de whisky

Dans les années 40 et encore aujourd’hui, le whisky était utilisé comme un remède contre diverses maladies, y compris la grippe. Les personnes de l’époque le considèrent surtout comme un analgésique puissant pour atténuer la douleur. Quoi qu’il en soit ce traitement admet également des inconvénients. Il peut créer de l’insomnie et de la fatigue.

Le bain chaud

Depuis longtemps, le bain chaud était considéré non seulement comme un acte d’hygiène, mais également comme une purge pour se débarrasser des toxines. Ainsi, les malades prenaient plusieurs bains chauds dans la journée pour lutter contre le virus. Cela s’accompagnait de la prise de laxatif pour purifier entièrement l’organisme.

Les oignons

Le virus de la grippe est assez redoutable, ce qui fait que la contagion est rapide. Dès qu’une personne est infectée, son entourage ne tarde pas à attraper la maladie. Face à cela, la médecine traditionnelle utiliser des tranches d’oignons pour inhiber le virus et l’empêcher de se propager. Quoi qu’il en soit, si la concentration du virus dans l’air est importante, cette précaution ne suffit pas pour réduire l’épidémie.

L’inhalation

D’après les conclusions d’une étude sur l’invasion de la grippe de 1918, les ouvriers travaillant à l’usine cultivaient une résistance immunitaire contre la grippe et ce n’est pas le cas pour leurs femmes et leurs enfants. Le taux de mortalité était plus important chez les personnes qui ne travaillaient pas dans ces manufactures bourrées de vapeurs d’acide nitrique. Il a donc été conclu que ces ouvriers étaient moins vulnérables à la maladie en inhalant de l’acide nitrique. Sachez également que l’inhalation de quinine est aussi une pratique ancienne très efficace pour lutter contre la grippe.

Un bouillon ou une soupe au poulet

Les boissons chaudes, les bouillons et plus particulièrement la soupe au poulet étaient connus pour aider l’organisme à éliminer le virus de la grippe. Cela aide à réduire la congestion et facilite ainsi la guérison du patient. La soupe au poulet est la meilleure recette de soupe pour guérir de la grippe.