Tout ce qu’il faut savoir sur le stress post-traumatique

Après avoir subi un accident de la route, il se peut qu’une personne ne se blesse pas physiquement, par contre au niveau psychologique, elle est souvent victime d’un traumatisme que les scientifiques de la médecine surnomment « stress post-traumatique ». Comment se manifeste-t-il ? Est-il possible de le surmonter ? Dans cet article, on va essayer de répondre à ces questions.

Les manifestations du SSPT ou Syndrome du Stress Post-Traumatique :

Suite à un événement traumatisant, comme un accident de voiture, une victime est souvent envahie par un trouble qui se manifeste par une impuissance de s’en remettre émotionnellement.
Les symptômes du SSPT se manifestent souvent chez le patient au cours des trois premiers mois de l’accident grave qu’il a vécu. Ces manifestations du stress post-traumatique, selon http://stress-post-traumatique.info, sont :
– les flash-back par lesquels la personne ne cesse de revivre en image (dans sa tête ou dans ses rêves) l’accident qu’elle a vécu
– l’impuissance de ressentir des émotions de désir et de tendresse
– le trouble de sommeil
– le manque de concentration
– le fait d’être en état d’alerte en permanence
– le sentiment de peur intense et d’impuissance, toujours en état de choc.

Les traitements adéquats au trouble du stress post-traumatique :

C’est souvent à cause des insomnies que les patients atteints de syndrome du stress post-traumatique suite à un accident se rapprochent d’un spécialiste. Ne perdez pas de temps, même si ce n’est que l’un des symptômes qui apparaît chez vous, veuillez prévenir votre médecin afin qu’il puisse prendre des mesures sans tarder. Oui, sachez-le, le syndrome du stress post-traumatique ou SSPT se soigne. Pour ce faire, les médecins font recours à la psychothérapie ou prescrivent des médicaments. Selon la gravité du cas du patient, ils peuvent aussi suggérer ces deux méthodes au malade.

• La psychothérapie :
Trois choix de thérapie sont proposés aux patients :
– l’hypnose : cette méthode est connue pour être efficace contre l’insomnie mais aussi le stress. Elle aide également des patients à se défaire leurs mauvaises habitudes comme le tabagisme.
la thérapie cognitivo comportementale : le but de cette thérapie est de changer les pensées et les comportements du patient afin de lui redonner de nouvelles pensées positives
la technique EMDR (Eye Movement Desensitization and Reprocessing) qui a pour but d’éloigner la personne atteinte du SSPT des images et des mauvais souvenirs traumatisants.

• Les médicaments :
Pour soigner les patients souffrant du syndrome de stress post-traumatique, les médecins prescrivent généralement des antidépresseurs et des anxiolytiques. Pour ne pas revivre constamment dans votre tête l’accident grave dont vous avez été victime, voici quelques conseils que vous devrez suivre :
– ne vous isolez pas des autres
– ne gardez pas pour vous votre problème : confiez ainsi à quelqu’un ou à des amis votre problème, mais surtout à un spécialiste. Il y a aussi des groupes de soutien et d’assistance que vous pouvez rejoindre afin de pratiquer de nombreuses activités de détente. La victime de stress post-traumatique peut ainsi essayer d’éviter les situations ou les circonstances qui lui rappellent son traumatisme.